Israël, Etats-Unis, Territoires Palestiniens

Netanyahu dévoile un plan américain de relance des négociations

Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien.
Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien. Reuters / Ronen Zvulun

De retour de New York où il a eu le 11 novembre 2010 des discussions avec la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dévoilé, ce samedi 14 novembre, à ses principaux ministres un plan américain destiné à relancer les négociations de paix israélo-palestiniennes. Le plan préconise notamment un gel de 90 jours des constructions dans les colonies de peuplement juives et s'accompagnerait de mesures de soutien américaines à Israël, et doit être discuté dimanche lors du conseil des ministres hebdomadaire.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Benjamin Netanyahu a présenté au sept principaux ministres de son gouvernement le plan de sortie de crise tel qu’il lui a été soumis par la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton.

Le principe est simple : Israël s’engagerait à un nouveau moratoire de trois mois, de la construction dans les colonies de peuplement, accompagné de deux conditions. Cette mesure ne portera pas sur les quartiers juifs de la partie orientale de Jérusalem et parallèlement, il serait proclamé de manière claire qu’il s’agit du dernier gel de ce genre.

En échange de quoi les Etats-Unis s’engagent à lutter contre ce qui est appelé la délégitimation d'Israël au sein de la communauté internationale.

Washington s’opposera aux motions anti-israéliennes dans les organisations internationales notamment bien sur les Nations unies. Et ce n’est pas tout, Israël va recevoir 20 avions de combat pour une valeur de 3 milliards de dollars.

Alors la décision finale sera prise par le gouvernement lors de sa réunion hebdomadaire, ce dimanche 14 novembre 2010. Un débat qui risque de provoquer une crise gouvernementale, l’aile droite de la coalition affirme déjà que Benjamin Netanyahu a purement et simplement capitulé face à la pression américaine
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail