Accéder au contenu principal
Religion

Al-Azhar suspend ses relations avec le Vatican

La mosquée d'Al-Azhar au Caire.
La mosquée d'Al-Azhar au Caire. Getty Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Egypte, la grande mosquée d’Al-Azhar a décidé de geler toute forme de dialogue avec l’Eglise catholique apostolique romaine. « Une décision provoquée par les offenses répétés du pape Benoît XVI à l’égard de l’islam », a indiqué la plus haute autorité de l’islam sunnite d’Egypte.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

C’est l’attentat contre l’église d’Alexandrie qui a mis le feu aux poudres. Au lendemain de l’attaque qui a fait 21 morts et une centaine de blessés, Benoît XVI a appelé la communauté internationale à « l’adoption de mesures pour protéger les minorités religieuses » au Proche-Orient. Une déclaration qui a provoqué la colère du grand imam d’Al-Azhar.

Une colère qui a été entendue par le gouvernement qui a rappelé en consultation l’ambassadrice d’Egypte auprès du Saint-Siège « pour protester contre une ingérence inacceptable dans les affaires intérieures ».

Mais le pape est revenu à la charge en appelant les chrétiens à « résister pacifiquement à la stratégie de violence qui a pris les chrétiens pour cible ». Cette fois Al-Azhar a décidé d’adopter des mesures de rétorsion en gelant sine die ses relations avec le Saint-Siège.

Benoît XVI n’a jamais été très apprécié dans le monde arabo-musulman. Avant même la crise actuelle on lui reprochait d’avoir une attitude agressive à l’égard de l’islam contrairement à son prédécesseur, Jean-Paul II qui avait été reçu avec les honneurs dans de nombreux pays musulmans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.