Accéder au contenu principal
Liban

Marche à Beyrouth contre le système confessionnel au Liban

Manifestation à Beyrouth, le 27 février 2011.
Manifestation à Beyrouth, le 27 février 2011. Reuters/ Khalil Hassan
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Liban, près de 3 000 personnes ont manifesté dimanche 27 février 2011 à Beyrouth contre le système confessionnel au Liban, à l'appel de groupes de jeunes sur Facebook. Les jeunes ont parcouru sous une pluie torrentielle les rues de Beyrouth, jusqu'au palais de justice, encadrés par la police et l'armée.  

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Sous une pluie battante et en dépit des profonds clivages au Liban, près de 3 000 personnes ont manifesté ce dimanche contre le système confessionnel qui régit la vie politique du pays depuis 64 ans.

Organisée à l’appel d’associations civiles et de groupes de jeunes sur Facebook, la manifestation s’est déroulée sans incident. La foule s’est rassemblée près d’une église située sur l’ancienne ligne de démarcation qui coupait Beyrouth en deux, du temps de la guerre civile. Elle s’est ensuite dirigée vers le palais de justice, trois kilomètres plus loin, en brandissant des drapeaux libanais.

Une foule composée en majorité de jeunes

Renvoyant dos à dos les coalitions politiques adverses du 8 et du 14 mars, les manifestants ont scandé des slogans appelant à la chute du régime politique libanais. Celui-ci est basé sur une répartition confessionnelle, entre chrétiens et musulmans, des différentes fonctions politiques et administratives de l’Etat.

La foule, composée en majorité de jeunes, a appelé à l’édification d’un système reposant sur le concept de la citoyenneté, et non plus sur l’appartenance religieuse.

Cette mobilisation intervient alors que le Liban vit, depuis six ans, des crises à répétition qui prennent souvent la forme d’un bras de fer entre sunnites et chiites. Satisfaits de la réussite de cette première action, les organisateurs ont promis d’autres manifestations jusqu’à la chute du système confessionnel.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.