Accéder au contenu principal
Liban / Estonie

Sept Estoniens enlevés au Liban appellent à l'aide sur une vidéo

Les sept Estoniens enlevés au Liban.
Les sept Estoniens enlevés au Liban. REUTERS/YouTube via Reuters TV
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Sept Estoniens enlevés le mois dernier au Liban sont apparus sur une vidéo authentifiée ce mercredi 20 avril 2011, implorant les dirigeants libanais, jordaniens, saoudiens et français de les aider pour qu'ils puissent rentrer chez eux. Depuis la crise des otages occidentaux dans les années 1980, en pleine guerre civile, les enlèvements de touristes étrangers étaient plutôt rares au Liban.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

La vidéo constitue la première preuve que les sept Estoniens enlevés le 23 mars 2011 dans la plaine de La Békaa sont bien vivants, mais le film d’une minute ne permet pas de dater l’enregistrement.

Les sept hommes y apparaissent fraîchement rasés, en tenu de sport et en bonne santé. A tour de rôle, ils supplient leur gouvernement ainsi que les dirigeants libanais, saoudien, jordanien et français de satisfaire les demandes des ravisseurs pour qu’ils soient libérés. S’exprimant en anglais, ils qualifient leur situation de « vraiment très difficile ».

Les ravisseurs s’étaient déjà manifestés à deux reprises à travers les courriels envoyés à un site internet libanais. Se faisant appeler le Mouvement pour le renouveau et la réforme (Haraket El Nahda Wal Islah), inconnu jusqu’à présent, ils ont réclamé dans un message le 5 avril une rançon dont le montant n’a pas été fixé. La vidéo a été mise en ligne sur YouTube mardi 19 avril 2011 dans la soirée, le jour même ou le ministre estonien des Affaires étrangères clôturait une visite à Beyrouth.

Le rapt des Estoniens est le premier incident du genre depuis la fin de la guerre civile en 1989. Un conflit marqué par l’enlèvement de plusieurs dizaines de ressortissants occidentaux dont certains sont morts en captivité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.