Irak

En Irak, une mutinerie dans une prison de Bagdad fait 18 morts

Un policier irakien inspecte des véhicules à un check-point dans Bagdad le 3 mai 2011.
Un policier irakien inspecte des véhicules à un check-point dans Bagdad le 3 mai 2011. Reuters/Mohammed Ameen

L’une des prisons de Bagdad a été le théâtre d'une mutinerie ce dimanche 8 mai 2011 dans la matinée avec un bilan plutôt lourd : au moins 18 morts, dont l'un des chefs d'al-Qaïda en Irak, selon un responsable des services de sécurité irakiens.

Publicité

Avec notre correspondante à Bagdad, Fatma Kizilboga

La mutinerie a fait passer le niveau d’alerte au maximum, puisque les détenus n’étaient autre que des membres présumés d’al-Qaïda en Irak. Ce matin à l’aube, les policiers irakiens procédaient au déplacement d’une vingtaine de détenus dans l’une des prisons les plus sécurisées de la capitale.

Soudain, l’un des prisonniers s’empare de l’arme d’un garde avant d’en tuer plusieurs. Les pistolets sont alors récupérés par le reste des captifs qui ont tenté de prendre la fuite. La course-poursuite a duré plus de trois heures.

Embarras des autorités

Des résidents inspectent les dégâts autour de l'église Notre Dame du Perpetuel Secours, à Bagdad, le 1er novembre 2010.
Des résidents inspectent les dégâts autour de l'église Notre Dame du Perpetuel Secours, à Bagdad, le 1er novembre 2010. Reuters

Parmi les insurgés abattus figure l’un des dirigeants d’al-Qaïda en Irak, connu sous le nom de « l’émir de Bagdad ». Huthaifa al-Batawi était accusé d’avoir planifié l’attaque contre la cathédrale Notre-Dame du Perpétuel Secours survenue en octobre 2010. La prise d’otages s’était soldée par la mort de 58 personnes dont deux prêtres.

Ce dimanche matin, les autorités irakiennes peinent à cacher leur embarras. Alors que la nébuleuse a juré de venger la mort de son leader Oussama ben Laden, le débat autour du maintien des troupes américaines s’intensifie. Les semaines à venir seront donc décisives pour le gouvernement irakien qui assure être capable d’assurer seul la sécurité du pays.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail