Irak

Crainte d’affrontements interethniques en Irak après les attentats de Kirkouk

Trois bombes ont explosé jeudi 19 mai près des bâtiments administratifs de Kirkouk.
Trois bombes ont explosé jeudi 19 mai près des bâtiments administratifs de Kirkouk. Reuters

Au lendemain des attentats sanglants qui ont frappé la ville irakienne de Kirkouk, le débat sur la sécurité du pays s’intensifie. Les autorités de cette région riche en pétrole alertent le gouvernement sur un risque d’embrasement après la fin du retrait américain prévu à la fin de l’année.

Publicité

Avec notre correspondante à Bagdad, Fatma Kizilboga

Au lendemain du triple attentat qui a fait au moins 29 morts et 90 blessés jeudi 19 mai à Kirkouk, c’est la question des territoires disputés qui refait surface. Située à 250 kilomètres au nord de Bagdad, la ville de Kirkouk reste le véritable laboratoire de l’Irak. Kurdes et Arabes se déchirent toujours l’héritage de ce territoire très convoité qui recèle dans son sous-sol l’une des plus grandes réserves de pétrole du pays.

Fragilité et inquiétudes

Ces dernières années, un partenariat dirigé par les commandants militaires américains avait été mis en place entre l’armée irakienne et les forces de sécurité kurdes qui se partageaient les tâches et la gestion de ces terres. Mais à la veille du retrait programmé des GI’s, la fragilité de ces accords se fait sentir. A Kirkouk, les responsables politiques et militaires irakiens font part de leurs inquiétudes. Tous craignent de revoir basculer la région dans des affrontements interethniques.

L’envoyé de l’ONU en Irak, Ad Merkel, a ainsi appelé tous les partis à régler les différends afin de prouver leur volonté de cohabitation et leur capacité à garantir l’avenir sécuritaire du pays. Bagdad doit donc redoubler d’efforts afin d’organiser dans les plus brefs délais un recensement national qui permettrait de régler les litiges. Mais là encore, il semble impossible de trouver un arrangement qui permette le bon déroulement de cette initiative. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail