Syrie

L'opposition syrienne exige le départ «immédiat» de Bachar el-Assad

L'opposition syrienne réunie à Antalya, en Turquie, exige le départ immédiat de Bachar el-Assad.
L'opposition syrienne réunie à Antalya, en Turquie, exige le départ immédiat de Bachar el-Assad. Reuters/K.Soyturk
Texte par : RFI Suivre
4 mn

A Antalya, en Turquie, les opposants au régime syrien se réunissaient pour envisager le combat politique. Ils ont exigé une démission immédiate du président Bachar el-Assad et appelé à des élections libres en Syrie. Ils ont également élu un conseil consultatif chargé de « venir en aide » à la résistance non violente, d'organiser la mobilisation internationale, les poursuites judiciaires contre le régime syrien ainsi que le soutien financier. 

Publicité

Sur quelque 350 participants à la réunion d'Antalya très peu avaient pu faire le voyage depuis la Syrie. Pour la plupart, c'est la diaspora qui a fourni l'essentiel du contingent de cette réunion fondatrice.

L'essentiel des forces politiques était représenté : les Frères musulmans, les Kurdes, les tribus, les jeunes, les hommes d'affaires, les militants des droits de l'homme. L'assemblée a désigné, parmi ces groupes constitués, un conseil consultatif de 31 membres. Tous sont des exilés. Les missions de ce conseil sont nombreuses, à la mesure des défis qui s'imposent à l'opposition syrienne. Il faut notamment fournir une aide juridique et matériel aux compatriotes.

Mais, pour l'essentiel, son rôle sera de continuer à briser le blocus médiatique et tenter de contourner l'impasse diplomatique. Ce conseil veut surtout soutenir et relayer la parole des manifestants qui, depuis des semaines, affrontent la répression féroce du régime de Damas. Le communiqué final proclame son soutien aux revendications d'en finir avec le régime et de lui substituer une transition de type parlementaire.

Jeudi 2 juin au soir, il pesait sur cette opposition la très lourde charge d'être à la hauteur de ses responsabilités. Vue la situation intérieure, ce conseil consultatif sait qu'on attend beaucoup de lui.

En employant les méthodes de répression qu'on connait, le régime [syrien] a franchi un point de non retour...

Nora Benkorich, chercheuse en histoire contemporaine du monde arabe

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail