Israël

Israël : les menaces d'Avigdor Lieberman

Catherine Ashton et Avigdor Lieberman le 17 juin 2011 à Jérusalem.
Catherine Ashton et Avigdor Lieberman le 17 juin 2011 à Jérusalem. REUTERS/Ronen Zvulun
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires étrangères déclare que son pays pourrait annuler les accords de paix si les Palestiniens obtenaient la déclaration de leur Etat indépendant à l’automne. Le ministre a tenu ces propos en recevant ce vendredi 17 juin 2011 la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, actuellement en tournée dans la région.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

Faute de négociations, les Palestiniens envisagent de demander cette année aux Nations unies de proclamer leur Etat, dans les frontières d’avant 1967.

Beaucoup s’interrogent sur la portée juridique et sur les conséquences politiques d’un tel scénario. Israël condamne avec force cette démarche, répétant que seule la négociation permettra l’avènement d’un Etat palestinien.

Aujourd’hui, le chef de la diplomatie israélienne va plus loin : « Une déclaration unilatérale d’un Etat palestinien signifierait la fin des accords conclus durant les 18 dernières années et Israël ne serait plus lié à ces accords », menace Avigdor Lieberman.

En clair : Israël pourrait s’affranchir des accords d’Oslo et prendre également des mesures unilatérales. Le chef de la diplomatie israélienne ne dit pas lesquelles mais en cas de rupture des accords, l’Etat hébreu pourrait par exemple annexer certaines parties de la Cisjordanie.

Avigdor Lieberman estime par ailleurs que les chances d’une reprise des négociations directes son actuellement « nulles » et il affirme aussi que le président Palestinien Mahmoud Abbas ne cherche pas la paix mais la « confrontation »…

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail