Irak

En Irak, une série d'attaques meurtrières à Bagdad fait au moins 24 morts

Des soldats irakiens sur les lieux d'un attentat à la bombe à Diwaniya, à 150 km au sud de Bagdad, le 21 Juin 2011.
Des soldats irakiens sur les lieux d'un attentat à la bombe à Diwaniya, à 150 km au sud de Bagdad, le 21 Juin 2011. REUTERS/Imad al-Khozai
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au moins 24 personnes ont trouvé la mort jeudi 23 juin 2011 dans une série d'attentats dans la capitale irakienne, selon un dernier bilan qui risque de s'alourdir, puisqu'on dénombre plus de 80 blessés. L'Irak est en proie depuis plus de deux semaines à un regain de violence. Habituellement, les bâtiments officiels sont la cible des attaques. Mais ce jeudi, les attaques ont surtout fait des victimes civiles.

Publicité

Le triple attentat a eu lieu peu avant 19 heure sur la place du marché de Chourta al-Rabia au sud-ouest de Bagdad. Les engins, placés dans des charrettes, ont explosé à quelques minutes d'intervalles, tuant et blessant des dizaines de personnes.

Le marché était bondé de monde à la veille du vendredi, jour de prière. Les témoins décrivent des scènes terribles : « Trois explosions puissantes, une fumée épaisse et des corps de femmes et d'enfants morts ou blessés jonchant le sol ». Une heure plus tard c'est à Abou Thir dans la banlieue sud de Bagdad, qu'une voiture piégée a explosé faisant plusieurs victimes, dont un policier.

Autre victime des attentats de ce jeudi, un civil américain engagé dans un programme éducatif. Trois autres civils ont été blessés dans cette attaque perpétrée, elle, en plein centre-ville.

Le déferlement de la violence en Irak serait lié au retrait programmé des troupes américaines à la fin 2011. Après une année de relative accalmie, les attaques meurtrières y sont à présent devenues presque quotidiennes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail