Israël

En Israël, les mouvements de protestation s’amplifient

Un camp de tentes érigé à Tel-Aviv pour manifester contre les prix élevés du logement. Le 18 juillet 2011.
Un camp de tentes érigé à Tel-Aviv pour manifester contre les prix élevés du logement. Le 18 juillet 2011. Reuters/Nir Elias

Israël a désormais ses « indignés » : depuis une douzaine de jours, des milliers de manifestants ont érigé des tentes dans les grandes villes pour dénoncer la crise du logement. Du coup, le Premier ministre Netanyahou a annoncé un plan d'urgence, d'ores et déjà jugé insuffisants par les contestataires.

Publicité

Avec notre correspondent à Jérusalem, Michel Paul

Décidemment, l’été est chaud en Israël. En dépit de bons résultats économiques, une croissance de 5% pour 2011 et le taux de chômage le plus bas depuis vingt ans, les Israéliens descendent dans la rue.

Un mouvement social qui prend des proportions inconnues jusque-là. Les centres des principales villes du pays sont envahis par des camps de toile. Des jeunes, pour la plupart des étudiants, qui protestent contre les difficultés de logements et les prix élevés des loyers.

Pour tenter de calmer le jeu, le Premier ministre Benjamin Netanyahu promet de mettre en œuvre une vaste réforme de la question du logement. Il s’agit de mettre en vente des terrains domaniaux et de subventionner des loyers aux économiquement faibles. Projet rejeté déjà par les manifestants qui multiplient les marches et les démonstrations de force.

Les médecins, eux aussi, ont abandonné les hôpitaux et marchent sur Jérusalem pour demander de revoir leurs conditions de travail. Le secrétaire général de la Histadrout, la centrale syndicale, se mêle de la partie et lance un ultimatum à Netanyahu : « A partir de dimanche, nous mobiliserons tous les comités d’entreprise »,menace-t-il.

Selon un sondage, 97% des Israéliens soutiennent le combat des manifestants. Le Premier ministre, avec un taux de popularité au plus bas, a décidé de renoncer à un déplacement en Pologne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail