Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie : le caricaturiste Ali Farzat tabassé et blessé aux mains

Ali Ferzat, sur sa page officielle Facebook
Ali Ferzat, sur sa page officielle Facebook (DR)
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Ses caricatures postées sur Facebook n’ont manifestement pas plu aux autorités syriennes. Ali Farzat célèbre pour ses dessins humoristiques de la répression, a été tabassé et retrouvé ce jeudi 25 août, sur la route qui va de Damas à l’aéroport. Gravement blessé aux mains et à l’œil gauche, il a été conduit à l’hôpital.

Publicité

La répression ne faiblit pas en Syrie, alors que les pressions internationales s’accentuent. Ce jeudi 25 août, le corps d’Ali Farzat, dessinateur a été retrouvé sur une route proche de Damas, roué de coup. Conduit à l’hôpital, ses deux mains sont gravement blessées. Son œil gauche, également.

Des membres des services de sécurité masqués et des miliciens pro-régime lui auraient volé « le contenu de son cartable, notamment ses dessins et d’autres affaires personnelles », selon les Comités de coordination locaux. Un message très clair pour celui qui donne son point de vue en dessinant.

Mercredi 24 août, la Syrie vivait une journée de violence avec une dizaine de morts parmi les civils et huit dans l’armée. Par ailleurs, l’Observatoire syrien des droits de l’homme signale l’assassinat d’une villageoise à Shell, près de Deir Ezzor, au nord-est de Damas.

On ne connaît pas exactement le nombre de morts dans les rangs de l’armée depuis le début du mouvement puisque le gouvernement n’a pas publié de chiffres dans ce sens. Mais, en tout, selon l’ONU, ce serait plus de 2 200 personnes, en grande majorité des civils, qui auraient péri dans le mouvement de contestation qui secoue le pays depuis le mois de mars.

Lors d’une entrevue avec le CNT libyen, à l’Elysée, mercredi 24 août, Nicolas Sarkozy a tenu à s’exprimer sur la situation syrienne en martelant que « les syriens, ont aussi le droit à la démocratie ». Un message qui ne semble pas avoir été entendu en Syrie, étant donné les blessures infligées au caricaturiste Ali Ferzat. Les Etats-Unis ont par ailleurs, via le groupe Visa, bloqué l’utilisation de ses cartes de crédit en Syrie. Son concurrent Mastercard s’apprêterait à faire de même.

→ Voir le blog, Un oeil sur la Syrie, d'Ignace Leverrier, ancien diplomate sur le site du Monde qui montre les dessins d'Ali Farzat le matin même de son agression
→ Le site officiel d'Ali Farzat, indisponible pour le moment
→ L'article de Rue89 et les dessins de soutien à Ali Ferzat

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.