Accéder au contenu principal
Palestine / ONU

Un vote plébiscite pour l'entrée de la Palestine à l'Unesco

Applaudissements des ambassadeurs des Etats membres après le vote sur l'admission de la Palestine comme membre à part entière de à l'Unesco, le 31 octobre 2011.
Applaudissements des ambassadeurs des Etats membres après le vote sur l'admission de la Palestine comme membre à part entière de à l'Unesco, le 31 octobre 2011. Reuters/B.Tessier
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les 194 Etats membres de l'Unesco étaient invités à se prononcer pour ou contre l'admission de la Palestine à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, les sciences et la culture ce lundi 31 octobre 2011. Plus de la moitié des Etats ont voté en faveur de cette intégration, quatorze seulement l'ont refusé. C'est un pas supplémentaire franchi vers la reconnaissance des Territoires palestiniens comme Etat à part entière.

Publicité

Le score est sans appel : 107 Etats pour, 14 seulement contre et 52 abstentions. La majorité requise était de 81 sur 173 Etats présents et votant. La Palestine intègre donc l'Unesco, nouvelle avancée vers sa reconnaissance en tant qu'Etat.

Ce résultat a été accueilli par une salve d'applaudissements dans la salle. Etonnamment, la France a voté pour ; plusieurs Etats européens s'étaient pourtant abstenus, dont le Royaume-Uni et l'Italie, et cinq, dont l'Allemagne, ont voté contre. Quant aux autres votes contre, ils sont venus sans surprise d'Israël, des Etats-Unis ou encore des Pays-Bas et du Canada.

Le continent africain a majoritairement voté en faveur de l'adhésion de la Palestine. La Côte d'Ivoire s'est abstenue, ainsi quelques autres. L'Amérique latine s'est également prononcée en faveur de cette rentrée, ainsi que des pays d'Asie. Le résultat a finalement été salué par la directrice générale de l'Unesco .

Ensuite, les Etats ont procédé à la justification de leur vote. Les Etats-Unis ont expliqué leur vote négatif en disant qu'il s'agissait là d'une décision prématurée, mais ils ont réitéré leur engagement financier auprès de l'Unesco, alors qu'ils menacaient jusqu'à présent le financement qui compte pour 22% du budget de l'agence onusienne. Quant aux Israéliens, ils ont déploré ce vote : « L'adhésion de la Palestine à l'Unesco éloigne tout accord de paix. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.