ISRAEL

Sur fond de nucléaire iranien, Israël teste un missile doté d'un nouveau système de propulsion

Israël a tiré avec succès, ce mercredi 2 novembre, un missile doté d'un nouveau système de propulsion. Cet essai survient alors que les médias israéliens évoquent ouvertement depuis quelques jours un débat en cours au sein du gouvernement entre partisans et opposants à une attaque contre les installations nucléaires iraniennes.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Israël a testé dans la matinée de mercredi avec succès un système de propulsion de fusée à partir de la base aérienne de Palmahim, située au sud de Tel-Aviv, a annoncé un communiqué laconique du ministère israélien de la Défense.

Il s’agit, indique-t-on, d’un test qui était prévu de longue date. Aucun autre détail n’était communiqué, mais selon des sources étrangères, Israël développe depuis des années un missile sol-sol à plusieurs étages appelé « Jéricho 3 », qui pourrait être équipé d’une tête nucléaire, chimique ou bactériologique, d’un poids pouvant atteindre 1 300 kilos. Ce missile a une portée de 4 500 à 7 000 kilomètres, et pourrait donc atteindre notamment l’Iran.

Cet essai survient au moment où les médias en Israël évoquent l’existence d’un débat acharné au sein du gouvernement israélien. Le Premier ministre Benyamin Netanyahu et son ministre de la Défense, Ehud Barack, tentent actuellement de venir à bout de l’opposition d’un grand nombre de ministres à une attaque visant les installations nucléaires iraniennes. Et en début de semaine, le quotidien Yediot Aharonot avait même affirmé que la décision était déjà prise, et cela malgré l’opposition des responsables de l’armée et des services de renseignements.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail