Iran

Explosion meurtrière d'un dépôt de munitions à Téhéran

Des Gardiens de la Révolution islamique à Téhéran.
Des Gardiens de la Révolution islamique à Téhéran. AFP

Au moins 17 Gardiens de la Révolution ont été tués et 23 autres blessés en Iran par l'explosion d'un dépôt de munitions ce samedi 12 novembre. Selon les déclarations des autorités, la déflagration, qui s'est produite dans un bâtiment appartenant au corps d'élite des Gardiens la Révolution, serait d'origine accidentelle.

Publicité

Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi 

Selon le porte-parole des Gardiens de la Révolution, l’explosion s’est produite dans un dépôt de munitions situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Téhéran. L’explosion très meurtrière a eu lieu lorsque des militaires ont voulu transférer des munitions de ce dépôt vers un autre lieu, a expliqué le porte-parole des Gardiens de la Révolution, l’armée d’élite du régime islamique.

Les autorités iraniennes ont démenti tout sabotage à caractère politique. Les Gardiens de la Révolution, créés après la chute du Shah en 1979, contrôlent le programme balistique du pays et disposent des armes les plus modernes.

L’explosion a été si violente qu’elle a été ressentie dans plusieurs quartiers à l’ouest de Téhéran. Les forces armées disposent de nombreuses bases à l’intérieur mais aussi dans la périphérie de la capitale. Cette explosion intervient dans un contexte politique et militaire sensible alors que des responsables israéliens ont menacé l’Iran de frappes militaires contre ses installations nucléaires.  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail