NUCLÉAIRE / IRAN

Nucléaire iranien: le conseil de l’AIEA adopte une résolution contre le régime de Téhéran

Les délégations des 35 Etats membres du conseil réunies au siège de l’AIEA à Vienne, le 18 novembre 2011.
Les délégations des 35 Etats membres du conseil réunies au siège de l’AIEA à Vienne, le 18 novembre 2011. Reuters/Herwig Prammer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

A Vienne, le conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a adopté vendredi 18 novembre 2011 une résolution contre Téhéran. L'AIEA soupçonne l’Iran d'avoir envisagé la mise au point d'une bombe. La résolution a été adoptée par 32 voix pour, deux contre et une abstention, sur 35 États membres du conseil. La communauté internationale salue cette résolution et maintiendra la pression sur l’Iran.

Publicité

Avec notre correspondant au siège de l’AIEA à Vienne, Blaise Gauquelin

Cette résolution est la onzième à condamner l’Iran, qui est soupçonné depuis 2003 de mener un programme nucléaire militaire clandestin. L’AIEA va renvoyer des inspecteurs à Téhéran, l’agence fera état de l’avancée de ses investigations en mars 2012, lors de la prochaine réunion du conseil des gouverneurs.

Sitôt la résolution votée, les ambassadeurs américain et iranien se sont succédé devant les micros des journalistes, amplifiant sur un plan symbolique le bras de fer viril que leurs deux pays se livrent au niveau diplomatique.

Pour Washington, cette résolution votée à une large majorité a l’avantage de valider le dernier rapport de l’AIEA. En aparté l’ambassadeur américain remercie la France, qui selon lui, a travaillé main dans la main avec les États-Unis pour isoler l’Iran.

Côté iranien, on affirme que cette résolution, comme les dix qui l’ont précédée, n’empêchera pas la République islamique de poursuivre son programme nucléaire. Et afin de manifester sa mauvaise humeur, l’Iran compte boycotter la conférence pour la création d’un Moyen-Orient sans armes nucléaire, qui se déroule lundi 21 et mardi 22 novembre à Vienne avec la participation d’une délégation israélienne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail