Etats-Unis / Proche-Orient

Le numéro deux du département d'Etat, William Burns, en visite au Proche-Orient

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (D) a reçu William Burns à Ramallah le 20 novembre 2011.
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (D) a reçu William Burns à Ramallah le 20 novembre 2011. REUTERS/Mohamad Torokman
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Selon le journal israélien Maariv, il s'agit d'une mission d'urgence décidée après l'annonce d'un sommet entre Mahmoud Abbas et Khaled Mechaal. Le dirigeant du Fatah et celui du Hamas doivent se rencontrer cette semaine pour sceller la réconciliation palestinienne décidée le 27 août dernier et qui devrait aboutir à un gouvernement intérimaire chargé d'organiser les élections législatives et présidentielle en mai prochain. Le roi Abdallah de Jordanie est également attendu à Ramallah ce lundi.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

Arrivé dimanche 20 novembre 2011 à Ramallah, William Burns s'est entretenu dans la soirée avec Mahmoud Abbas. Selon le négociateur palestinien Saëb Erakat, le président du Fatah a réaffirmé au diplomate américain sa volonté de reprendre les pourparlers de paix, «si Israël arrête la colonisation et accepte les lignes de 1967 comme base de discussions», précise le négociateur palestinien.

Mais Benyamin Netanyahu a d'ores et déjà annoncé qu'il suspendrait toute coopération sécuritaire avec le Fatah si un gouvernement palestinien d'unité nationale voyait le jour. Selon le journal Maariv, c'est cette déclaration du Premier ministre israélien qui est d'ailleurs à l'origine de la visite «d'urgence» de William Burns dans la région.

Le journal affirmait également que le numéro deux du département d'Etat devait mettre en garde l'Autorité palestinienne contre la création d'un tel gouvernement. Une initiative jugée «impossible» par les Etats-Unis, tant que le Hamas ne reconnaîtra pas Israël et ne renoncera pas à la violence et au terrorisme. Ce dimanche 20 novembre au soir, Saëb Erakat démentait qu'un tel message ait été transmis.

William Burns doit s'entretenir lundi avec Benyamin Netanyahu alors que le roi de Jordanie est également attendu à Ramallah. Abdallah II doit, lui aussi, rencontrer Mahmoud Abbas.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail