SYRIE

La Ligue arabe durcit encore plus sa position vis-à-vis de la Syrie

Les ministres arabes des Affaires étrangères au Caire, le 24 novembre 2011.
Les ministres arabes des Affaires étrangères au Caire, le 24 novembre 2011. Reuters/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les pays membres de la Ligue arabe, réunis ce jeudi 24 novembre 2011 au Caire, ont imposé un nouvel ultimatum au régime de Damas et ont appelé l'ONU à « prendre les mesures nécessaires pour appuyer les efforts de la Ligue arabe pour résoudre la crise en Syrie ». Le gouvernement syrien a 24 heures pour accepter l'entrée d'observateurs sur son territoire, sans quoi l'organisation adoptera de nouvelles sanctions économiques. La journée a encore une fois été très meurtrière : 18 militaires et 2 soldats dissidents sont morts dans des combats dans la région de Homs dans le centre du pays. 12 civils ont aussi été tués.

Publicité

Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

Le protocole concerne les prérogatives et les garanties données à la mission d’observation de la Ligue arabe. Si le protocole est signé, les sanctions économiques seront suspendues mais pourraient être réintroduites si le reste de l’accord concernant l’arrêt des violences n’est pas respecté.

La Ligue appellera aussi à une réunion entre le régime syrien et l’opposition pour parvenir à l’élaboration d’un gouvernement d’union nationale de transition. Si la Syrie ne signe pas le protocole sur les observateurs, le Conseil économique de la Ligue se réunira samedi 26 novembre pour adopter des sanctions économiques dont l’arrêt des vols vers Damas, la suspension des relations avec la Banque centrale, le gel des avoirs gouvernementaux syriens et des opérations financière avec Damas ainsi que l’arrêt des échanges commerciaux.

Des mesures qui seront soumises dimanche à une nouvelle conférence des ministres arabes des Affaires étrangères pour approbation. Si cette phase est atteinte, la Ligue arabe informera le secrétaire général des Nations unies de ses résolutions pour que l’ONU « apporte son soutien aux efforts arabes pour résoudre la crise syrienne ».
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail