France / Syrie / Médias

Obsèques de Gilles Jacquier, le journaliste français tué en Syrie

Le journaliste de France 2 Gilles Jacquier a été tué en Syrie le mercredi 11 janvier 2012 après un tir d’obus dans la ville de Homs.
Le journaliste de France 2 Gilles Jacquier a été tué en Syrie le mercredi 11 janvier 2012 après un tir d’obus dans la ville de Homs. AFP PHOTO/Odd ANDERSEN

C’est en Haute-Savoie, à Bernex, dans l’est de la France qu’a eu lieu l’enterrement de Gilles Jacquier, journaliste de France Télévisions tué dans des circonstances encore floues alors qu’il effectuait un reportage en Syrie pour le magazine Envoyé Spécial. La famille, les amis et les collègues journalistes ont rendu hommage à un homme « en quête de vérité ».

Publicité

Les moniteurs de ski avaient formé une haie d'honneur à l'arrivée du cercueil dans l'église du village de Haute-Savoie dont le journaliste était originaire. Des gerbes de fleurs jonchaient l'entrée de l'église. « Nous sommes infiniment tristes et révoltés car tu as été fauché en faisant ton métier et ton devoir », a exprimé Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévisions. Il est ensuite revenu sur le talent du journaliste, Prix Albert Londres en 2003. Les deux présentatrices d'Envoyé Spécial ont tenu également à souligner le professionnalisme du journaliste, ainsi que son engagement. Il était un homme « en quête de vérité ».

De vérité, il a été aussi question dans les propos de Rémy Pflimlin : « Nous allons tout faire pour comprendre ce qu'il s'est réellement passé », faisant ainsi référence au fait que la société France Télévisions avait saisi la justice française pour demander une enquête. En effet, les circonstances entourant la mort du journaliste en reportage à Homs en Syrie restent floues. Aucun témoin sur place n'a pu établir si l'obus avait été tiré par un rebelle syrien ou s'il s'agissait d'un tir de l'armée syrienne. Sept Syriens avaient perdu la vie en même temps que Gilles Jacquier lors de cette attaque.

Une minute de silence a été décrétée à la mi-journée au siège parisien de la chaîne publique et une manifestation collective à la mémoire du journaliste aura lieu le lundi 23 janvier dans l'enceinte du théâtre éphémère de la Comédie-Française au Palais Royal de Paris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail