Accéder au contenu principal
NUCLEAIRE IRANIEN

L’hypothèse d’une attaque israélienne contre l’Iran inquiète Paris et Washington

«Une intervention militaire ne règlerait pas le problème, mais elle déchaînerait la guerre et le chaos au Moyen-Orient», a déclaré le président Sarkozy vendredi 20 janvier lors de ses voeux au corps diplomatique.
«Une intervention militaire ne règlerait pas le problème, mais elle déchaînerait la guerre et le chaos au Moyen-Orient», a déclaré le président Sarkozy vendredi 20 janvier lors de ses voeux au corps diplomatique. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Tout doit être fait pour éviter une intervention militaire contre le programme nucléaire iranien. Le président français l'a rappelé vendredi 20 janvier à l'occasion des vœux au corps diplomatique à l'Elysée. Les Français redoutent une initiative israélienne pendant l'été et les Américains s'inquiètent également.

Publicité

A Paris comme à Washington on assiste avec inquiétude à une dramatisation du dossier iranien. Pour Nicolas Sarkozy : le compte à rebours est engagé et la France fera tout pour éviter une intervention militaire sous entendu des frappes israéliennes. Pour cela Paris préconise la mise en place d'un sévère régime de sanctions. Des mesures qui doivent être entérinées lundi 23 janvier par l'Union européenne mais l'idée d'un embargo sur le pétrole iranien ne fait pas l'unanimité chez les 27.

Aux Etats-Unis, Barack Obama se démarque des candidats républicains à la présidence qui parlent sans complexes de bombarder l'Iran. L'administration américaine cache de moins en moins son exaspération face à de possibles initiatives israéliennes en pleine année électorale.

Israël et les Etats-Unis, alliés de longue date, n'ont visiblement pas la même perception aujourd'hui de l'imminence du danger iranien. Pour preuve d'importantes manœuvres militaires conjointes ont été reportées pour des questions budgétaires officiellement.

Par ailleurs, le récent assassinat d'un ingénieur nucléaire iranien a été condamné avec une force inhabituelle par les Américains. Washington et Paris redoutent aujourd'hui qu'Israël fasse cavalier seul et attaque l'Iran sans les prévenir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.