Yémen

Al-Qaïda revendique l'attentat-suicide de Sanaa

L'attentat du 21 mai à Sanaa, revendiqué par al-Qaïda, a causé la mort de 96 militaires et en a blessé près de 200 autres.
L'attentat du 21 mai à Sanaa, revendiqué par al-Qaïda, a causé la mort de 96 militaires et en a blessé près de 200 autres. EUTERS/Khaled Abdullah

Le Yémen est en deuil après le terrible attentat qui a secoué la capitale Sanaa lundi 21 mai 2012. Un homme habillé en soldat a fait exploser sa charge en plein milieu d'un défilé militaire. 96 soldats ont péri dans l'attentat, survenu en pleine répétition pour la fête nationale qui doit se dérouler ce mardi. Plusieurs médias ont reçu des revendications provenant du réseau al-Qaïda. Les autorités yéménites livrent une véritable guerre au terrorisme ces derniers temps.

Publicité

L'armée yéménite a lancé une vaste offensive contre al-Qaïda dans le sud du pays. Les combats ont fait plus de 200 morts en dix jours. L'objectif : tenter de reprendre les villes de Jaar et Zinjibar conquises il y a un an par Ansar al-Charia, « les partisans de la charia », un groupe lié à la nébuleuse terroriste.

Ansar al-Charia revendique régulièrement des attaques et des enlèvements au Yémen, alternativement avec al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), qui s'est plus récemment illustré dans ses tentatives de faire exploser les avions de ligne américains avec des kamikazes aux sous-vêtements piégés.

Ces deux branches ont en tout cas réussi à étendre leur influence dans le sud du Yémen, profitant de l'instabilité politique et sécuritaire dans le pays depuis un an.

Mais depuis l'accession d'un nouveau président à la tête du pays, en février dernier, la lutte contre le réseau terroriste s'est intensifiée, avec l'aide des Etats-Unis.

Il y a deux semaines, Fahd al-Quso, un important chef d'Aqpa, a été tué dans un raid attribué aux Américains.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail