ISRAEL / ENERGIE

Un nouveau gisement de gaz découvert au large des côtes israéliennes

Après Tamar et Leviathan, deux immenses gisements gaziers découverts en 2010 au large de Haïfa, un important gisement a été découvert au large des côtes israéliennes, a annoncé une société d'exploration locale.
Après Tamar et Leviathan, deux immenses gisements gaziers découverts en 2010 au large de Haïfa, un important gisement a été découvert au large des côtes israéliennes, a annoncé une société d'exploration locale. RFI

En Israël, une société d’exploration a annoncé la découverte d'un nouveau gisement de gaz  au large des côtes israéliennes, selon un communiqué publié dimanche 3 juin 2012. Si la trouvaille se confirme, il s’agirait du troisième gisement trouvé en deux ans dans la zone. L’Etat hébreu envisage donc la prochaine diminution de sa dépendance énergétique. 

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

« Moïse nous a conduit dans le seul endroit du Moyen-Orient où il n’y a pas de pétrole », la blague que les Israéliens aimaient raconter n’a plus cours. En effet, depuis deux ans, l’Etat hébreu mène une chasse au trésor plutôt fructueuse au large de ses côtes.

Ce furent d’abord Tamar et Leviathan, deux immenses gisements gaziers découverts en 2010 à quelques encablures de Haïfa, dans le nord d’Israël. Deux cent cinquante milliards de mètres cubes estimés pour le premier, quatre cent quatre-vingts milliards de mètres cubes pour le second.

Outre l’Etat hébreu, quatre autres pays ont accès à cette manne énergétique : il s’agit du Liban, de la Grèce, de Chypre et de la Turquie.

De plus, la société d’exploration sous-marine Israël Opportunity Ressources annonce avoir identifié un troisième gisement qui pourrait contenir 190 milliards de mètres cube de gaz naturel. Des estimations qui doivent encore être confirmées par des forages.

Israël achète aujourd’hui 40% de sa consommation de gaz à l’Egypte, une source d’approvisionnement devenue très fragile depuis la révolution dans ce pays. Depuis la chute d’Hosni Moubarak, le gazoduc Egypte-Israël a été saboté à une douzaine de reprises.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail