Accéder au contenu principal
Territoires palestiniens / patrimoine

Israël condamne fermement l'inscription de la basilique de la Nativité au patrimoine de l'humanité

Des enfants sont rassemblés devant la basilique de la Nativité à Bethléem pour célébrer l'inscription de l'édifice au patrimoine de l'humanité.
Des enfants sont rassemblés devant la basilique de la Nativité à Bethléem pour célébrer l'inscription de l'édifice au patrimoine de l'humanité. REUTERS/Ammar Awad
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après avoir officiellement intégré l'Autorité palestinienne en tant que membre à part entière, l'Unesco, l'agence de l'ONU pour l'éducation, la science et la culture, récidive en inscrivant au patrimoine mondial la basilique de la Nativité à Bethléem. Ce site historique étant situé dans les territoires palestiniens, la décision revient à leur conférer la souveraineté des lieux.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Pour le Premier ministre israélien, cela prouve bien que l’organisation internationale est mue par des mobiles politiques et non pas culturels.

Dans un communiqué publié par la présidence du Conseil à Jérusalem, Benyamin Netanyahu proclame que plutôt que de progresser vers la paix, les Palestiniens procèdent par des démarches unilatérales et s’en éloignent.

Et ce n’est pas tout. Il faut se souvenir, ajoute le communiqué, que la basilique sanctifiée par la chrétienté a servi de base, dans le passé, à des terroristes palestiniens.

Une allusion à un épisode de la seconde intifada en 2002, durant lequel l’armée israélienne avait assiégé pendant quarante jours la basilique, où s’étaient retranchés des Palestiniens armés.

Israël, qui s’était opposé à l’admission de la Palestine à l’Unesco, avait cependant affirmé n’avoir aucune objection à l’inscription de la basilique de la Nativité au patrimoine mondial. Le délégué israélien avait toutefois contesté le recours à la procédure d’urgence, estimant que c’était une façon de laisser entendre qu’Israël ne protégeait pas le site.

Un responsable israélien a par ailleurs qualifié de « propagande » la demande palestinienne de classer le village de Batir en Cisjordanie au patrimoine mondial, afin de le protéger de la destruction, lors de l'érection de la clôture de sécurité israélienne. Mais, consolation pour Israël, le site de la Vallée des Grottes du Carmel a lui été inscrit sur la liste de l’Unesco.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.