Accéder au contenu principal
Bahreïn

Bahreïn : le militant des droits de l’homme Nabil Rajab de nouveau arrêté pour ses tweets

Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le directeur du Centre bahreïnien des droits de l'homme Nabil Rajab a de nouveau été arrêté ce lundi matin 9 juillet par les autorités. Cette arrestation fait suite au verdict de son procès pour avoir publié sur Tweeter des propos jugés insultants pour les sunnites. Le tribunal de Manama l'a condamné à trois mois de prison. Il est également poursuivi pour trois autres chefs d'accusation. Le mouvement de contestation, notamment des chiites qui réclament plus de droits et une monarchie constitutionnelle, a été réprimé par la force. Une commission d'enquête mise en place par le roi était censée prôner le dialogue. Mais pour Maryam al-Khawaja, directrice par intérim du Centre bahreïnien des droits de l'homme, jointe à Londres, l'arrestation de Nabil Rajab reflète encore une situation très tendue.

Publicité

Il a été arrêté chez lui, par la force. Des hommes masqués en civil ont fait irruption chez lui et l'ont arrêté de façon brutale devant toute sa famille, juste après l'annonce du verdict. (…) Ceci montre bien la situation que nous vivons actuellement et la façon dont le régime de Bahreïn traite les défenseurs des droits de l'homme.

Maryam al-Khawaja

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.