CISJORDANIE

Tensions entre Palestiniens et Israéliens pour le début de la cueillette des olives

Un rapport de l’Union européenne estime que 10 000 oliviers ont été détruits par ces colons extrémistes en 2011.
Un rapport de l’Union européenne estime que 10 000 oliviers ont été détruits par ces colons extrémistes en 2011. Nicolas Falez/RFI

En Cisjordanie, le maire d'un village palestinien accuse les colons israéliens d'avoir arraché 70 oliviers appartenant aux fermiers de la région. La cueillette des olives - qui débute officiellement ce mardi 9 octobre dans les Territoires palestiniens - est marquée, saison après saison, par des violences attribuées aux colons radicaux.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

L’olivier fait partie des paysages de Cisjordanie mais aussi de l’économie locale. L’olive et l’huile que l’on en extrait, font vivre 100 000 cultivateurs palestiniens et leurs familles. Au total, leurs gains s'élèvent à environ 70 millions d’euros par an.

C’est au mois d’octobre, souvent après les premières gouttes de pluies, que débute la cueillette et avec elle, des incidents. Ils sont parfois violents et  impliquent des colons radicaux qui brûlent ou arrachent les arbres. Parfois, ils s’en prennent aux agriculteurs palestiniens.

Un rapport de l’Union européenne estime que 10 000 oliviers ont été détruits par ces colons extrémistes en 2011. Le même document recensait un total de 411 attaques contre des Palestiniens ou des biens leur appartenant. Ce chiffre est en nette augmentation par rapport aux années précédentes.

C’est dans la région de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie que se produisent la plupart des incidents. Les organisations israéliennes de défense des droits de l’homme déplorent que 90 % des plaintes déposées après de telles exactions sont classées sans suite.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail