Territoires palestiniens / Politique

Elections municipales en Cisjordanie: premier scrutin depuis six ans en territoire palestinien

Bureau de vote à Ramallah, en Cisjordanie. Certaines catégories d'électeurs ont voté par anticipation le 18 octobre 2012.
Bureau de vote à Ramallah, en Cisjordanie. Certaines catégories d'électeurs ont voté par anticipation le 18 octobre 2012. REUTERS/Mohamad Torokman

Les électeurs sont appelés aux urnes ce samedi 20 octobre 2012 en Cisjordanie. Il s'agit d'élections municipales et moins d'une centaine de communes sont concernées dans ce territoire palestinien occupé par Israël. Mais le scrutin retient l’attention car cela fait six ans que les Palestiniens n’ont pas été consultés électoralement, en raison des divisions entre les formations politiques rivales, Hamas et Fatah.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

La Cisjordanie vote

C’est un timide retour du bulletin de vote en territoire palestinien puisque ce scrutin ne concerne que 90 communes de Cisjordanie sur un total de 350. Dans la majorité des localités, une seule liste de candidats a été déposée ce qui entraîne son élection automatique.

Timide retour du bulletin de vote également parce que le Hamas est le grand absent de ces municipales. Le mouvement islamiste palestinien refuse d’organiser le scrutin dans la Bande de Gaza, qu’il contrôle depuis 2007. Il boycotte par ailleurs les élections en Cisjordanie, où les membres du Hamas sont régulièrement arrêtés par l’armée israélienne, mais aussi par les forces de sécurité palestinienne.

Un scrutin test pour le Fatah

Sans le Hamas, ce scrutin va surtout permettre au Fatah de mesurer ce qui lui reste de popularité. Le parti de Yasser Arafat et du président Mahmoud Abbas est en effet concurrencé par des listes dissidentes et aussi par des candidatures indépendantes. Ces élections municipales auraient dû avoir lieu en 2009 et, à ce stade, aucune date n’est envisagée ni pour l'élection présidentielle ni pour les législatives palestiniennes. Deux rendez-vous électoraux toujours otages de la profonde fracture entre le Hamas et le Fatah.

Israël arraisonne un navire finlandais qui entendait forcer le blocus de Gaza

Des soldats israéliens ont arraisonné et pris le contrôle samedi 20 octobre d'un navire finlandais transportant des militants pro-palestiniens, dont cinq députés européens, empêchant une nouvelle tentative de briser le blocus maritime de la bande de Gaza. « Il n'y a pas eu de violences. Les soldats sont montés à bord de l'’Estelle’ et en ont pris le contrôle. Les passagers n'ont pas opposé de résistance », a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'armée israélienne. Le bateau finlandais, affrété par le mouvement suédois « Ship to Gaza Sweden », devait être conduit jusqu'au port israélien d'Ashdod, au sud de Tel-Aviv, et ses passagers remis à la police puis au service de l'immigration relevant du ministère de l'Intérieur. Peu avant l'arraisonnement, une porte-parole de « Ship to Gaza Sweden », Victoria Strand, basée à Stockholm, avait affirmé que la marine israélienne avait « attaqué » le bateau. Le navire transporte une trentaine de passagers, en majorités des Occidentaux, dont cinq députés européens. Cette goélette à trois mats bâtie en 1922 comptait débarquer des fournitures scolaires et médicales et des matériaux de construction.

Avec AFP

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail