Egypte / Economie

Egypte : ébranlée par l’aggravation de la situation politique, la Bourse du Caire plonge

Devant la Bourse du Caire, ce dimanche 25 novembre 2012.
Devant la Bourse du Caire, ce dimanche 25 novembre 2012. REUTERS/Asmaa Waguih
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Egypte, la grève de l'appareil judiciaire et les manifestations des pro et anti-Morsi tourne au bras de fer avec, à la clé, l'inquiétude des marchés financiers, comme en atteste cette baisse de plus de 9 % de la bourse du Caire, ce dimanche 25 novembre à la mi-journée. C'est une nouvelle étape dans la dégradation de l'économie depuis la chute de Moubarak en février 2011.

Publicité

Les cotations à la bourse du Caire ont même dû être suspendues pendant une demi-heure, en raison de l'afflux des ordres de vente. Les investisseurs sont inquiets de l'évolution de la situation politique qui risque d'aggraver encore une situation économique déjà fort dégradée.

Depuis la chute de l'ex-président Moubarak, l'activité économique est constamment perturbée, les revenus touristiques se sont effondrés et les investissements étrangers se sont taris. Le déficit budgétaire atteint désormais 11 % du PIB car les rentrées fiscales ont diminué, alors que le gouvernement maintient des subventions qui lui coûtent très cher sur les produits de première nécessité, dont le carburant à la pompe.

L'Egypte est contrainte de faire appel à l'aide internationale. Le FMI vient de lui accorder un prêt de 4,8 milliards de dollars pour surmonter ses difficultés. Cet accord est intervenu quelques jours après l'approbation, par l'Union européenne, d'un programme d'aide financière de 5 milliards d'euros.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail