Accéder au contenu principal
Israël

Israël: les primaires du Likoud marquent une droitisation du parti

Benyamin Netanyahu, le Premier ministre d’Israël lors d'un discours devant les membres de son parti le Likoud à Tel Aviv, le 29 octobre 2012.
Benyamin Netanyahu, le Premier ministre d’Israël lors d'un discours devant les membres de son parti le Likoud à Tel Aviv, le 29 octobre 2012. REUTERS/Baz Ratner
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À moins de deux mois des élections législatives en Israël, le Likoud est en ordre de bataille. Ce week-end, à Tel-Aviv, des milliers de militants ont désigné les candidats qui les représenteront le 22 janvier prochain. Ce qui ressort de ces primaires, c'est la percée de l'aile dure du parti conservateur. Les radicaux, notamment ceux qui représentent les colons israéliens, se placent en bonne position pour être élus dans la prochaine assemblée.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Le ministre Benny Begin, le fils du fondateur mythologique du Likoud, a été éjecté de la liste du parti pour les élections de janvier prochain. Moshé Feiglin, le représentant de la droite dure et des colons, lui, figure en bonne place. En deux phrases, la situation est résumée.

Les 123 000 membres du Likoud, le parti au pouvoir, ont dit leur mot. Et le résultat est là, la victoire des extrémistes, une équipe super-faucons. Tous les candidats modérés ont été rejetés à la fin de liste.

« Pour le Premier ministre Benyamin Netanyahu, c’est un cauchemar », affirme un éditorialiste ce mardi matin. Un autre commentateur n’hésite pas à affirmer que le Likoud s’est fait hara-kiri.

Le plus curieux, fait-on remarquer, c’est qu’Israël Beitanou, le parti ultranationaliste du ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, qui a fait alliance avec le Likoud, fera désormais figure d’élément modérateur.

En l’espace de quelques jours, on assiste à une véritable explosion du paysage politique israélien, avec l’annonce inattendue du départ du ministre de la Défense Ehud Barak, le retour de Tzipi Livni, et aussi les primaires du Parti travailliste prévues pour jeudi 29 novembre. Un système d’élections internes qui est d’ailleurs de plus en plus décrié chez les travaillistes et surtout au Likoud.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.