Israël / UE

Palestine à l'ONU: la rencontre entre Benjamin Netanyahu et Angela Merkel s'annonce tendue

Benyamin Netanyahu et Angela Merkel, à Berlin, le 7 avril 2011.
Benyamin Netanyahu et Angela Merkel, à Berlin, le 7 avril 2011. AFP PHOTO / JOHANNES EISELE

Benjamin Netanyahu est en visite à Prague et à Berlin en ce début du mois de décembre 2012. Le Premier ministre israélien effectue cette mini-tournée européenne quelques jours après le vote qui a permis à la Palestine de devenir Etat-observateur non-membre de l’ONU. Ce changement de statut est vivement dénoncé par l’Etat hébreu qui a riposté en annonçant des milliers de constructions dans les colonies juives de Cisjordanie et de Jérusalem-Est.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem,Nicolas Falez

La République tchèque est la première étape, ce mercredi 5 décembre, de la tournée de Benjamin Netanyahu en Europe. C'est le seul pays de l’Union européenne à avoir voté contre la reconnaissance de la Palestine comme Etat-observateur à l’ONU.

A Prague, Benjamin Netanyahu compte donc chaleureusement remercier les Tchèques, qui ont joint leur voix à celle d’Israël, des Etats-Unis, du Canada et de cinq autres pays (Iles Marshall, Micronésie, Nauru, Palau et Panama).

A Berlin, l’ambiance pourrait être différente. En effet, après avoir sérieusement envisagé de voter contre la reconnaissance de la Palestine, l’Allemagne a préféré s'abstenir, ce qui est en-soi un revers diplomatique pour Israël, qui compte sur le soutien traditionnel des gouvernements allemands.

A l’occasion de leur dîner et de leur réunion de travail, Benjamin Netanyahu et Angela Merkel devraient aussi évoquer les mesures de rétorsions décidées par Israël au lendemain du vote aux Nations unies, à savoir la construction de plusieurs milliers de logements dans des territoires revendiqués par les Palestiniens.

L’Allemagne ne fait pas partie des six pays de l’Union européenne qui ont convoqué les ambassadeurs israéliens pour protester contre ces mesures de représailles. Néanmoins, la presse israélienne annonce des entretiens tendus entre le Premier ministre de l’Etat hébreu et la chancelière allemande.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail