EGYPTE

En Egypte, la fracture entre le pouvoir et l’opposition ne fait que s’approfondir

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans les rues du Caire, la capitale égyptienne, le 26 janvier.
Plusieurs milliers de manifestants ont défilé dans les rues du Caire, la capitale égyptienne, le 26 janvier. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Tandis que le torchon continue de brûler entre le gouvernement égyptien et l'opposition, les violences se poursuivent dans plusieurs villes égyptiennes entre manifestants et forces de l'ordre après la condamnation à mort de 21 personnes accusées d'être impliquées dans les violences ayant fait 74 morts l'an dernier après un match à Port-Saïd. Dans la ville de Suez, théâtre de heurts, les autorités assurent que le canal de Suez n'a pas été la cible d'attaques et que le trafic dans cette voie maritime n'a pas été pertubé.

Publicité

Sur le front politique on échange les tirs de semonce. Le Conseil national de défense égyptien a tenu une réunion extraordinaire sous la présidence du chef de l’Etat.

Le communiqué final est une mise en garde à l’opposition : soit vous venez dialoguer avec le pouvoir, soit nous adoptons des mesures d’exception comme la loi de l’Etat d’urgence et le couvre feu.

Réponse du Front du salut national (FSN) : soit vous constituez une commission indépendante pour remanier la constitution, soit il y aura escalade des protestations et boycott des législatives.

Sur le terrain, les confrontations sporadiques se poursuivent. Les abords de la place Tahrir, au nord et au sud, sont un champ de bataille où les grenades lacrymogènes, les cocktails molotov et les pierres pleuvent. A Alexandrie, les Black Block ont pris d’assaut un bâtiment officiel sur lequel ils ont étendu une banderole déclarant l’indépendance de la seconde ville d’Egypte. A Suez, à Ismaïlia et dans le delta du Nilles accrochages se sont poursuivis. Une situation dont la gravité à poussé le président Morsi à annuler une visite prévue en Ethiopie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail