Afghanistan / Pakistan

A Londres, Afghanistan et Pakistan promettent de signer un accord de paix dans les six mois

Asif Ali Zardari (g), David Cameron et Hamid Karzaï, ce lundi 4 février, dans les jardins du manoir de Chequers où se tenait le sommet tripartite.
Asif Ali Zardari (g), David Cameron et Hamid Karzaï, ce lundi 4 février, dans les jardins du manoir de Chequers où se tenait le sommet tripartite. REUTERS/David Parker/pool

A l’issue d’un sommet tripartite sur l’avenir de l’Afghanistan qui s’est tenu près de Londres, le président afghan Hamid Karzaï et son homologue pakistanais Asif Ali Zardari se sont engagés lundi 4 février à conclure un accord sur la paix en Afghanistan dans un délai de six mois. David Cameron, pour sa part, a affiché son souhait de voir les talibans participer au processus de paix.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Voilà deux jours qu’Hamid Karzaï, Asif Ali Zardari et David Cameron étaient réunis au manoir de Chequers, près de Londres, pour un sommet tripartite organisé à l’initiative du Premier ministre britannique.

Lors de la conférence de presse finale, David Cameron s’est félicité du progrès de ces discussions. Il a également lancé un appel direct aux talibans, les invitant à rejoindre la table des négociations.

Le Premier ministre britannique a annoncé que les participants à ce sommet étaient tombés d’accord pour ouvrir un bureau à Doha, la capitale du Qatar, afin de faciliter le dialogue entre les talibans et le Haut Conseil afghan pour la paix.

David Cameron appelle «tous les Afghans» à participer au processus de paix

« Aujourd’hui nous avons conclu un niveau de coopération sans précédent. Cela devrait permettre à l’avenir aux Afghans, tous les Afghans, de participer de façon pacifique au processus politique du pays », a-t-il insisté devant la presse.

Les deux présidents afghan et pakistanais se sont engagés de leur côté à conclure un accord de paix dans les six mois à venir. Hamid Karzaï et Asif Ali Zardari sont d’accord pour parapher ensemble un partenariat stratégique entre leurs deux pays à l’automne, le but était de réduire la méfiance mutuelle qui persiste entre Kaboul et Islamabad.

Ils ont enfin accepté de renforcer la coordination autour de la libération des prisonniers talibans au Pakistan, toujours dans le but de soutenir le processus de paix et de réconciliation.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail