ISRAEL / PALESTINE

Le détenu palestinien mort en Israël a été inhumé, le Fatah crie vengeance

Des Palestiniens portent le corps de Arafat Jaradat pour ses funérailles, le 25 février 2013.
Des Palestiniens portent le corps de Arafat Jaradat pour ses funérailles, le 25 février 2013. Reuters / Whiteside
Texte par : RFI Suivre
5 mn

C’est en Cisjordanie, près de Hébron, que se sont déroulées ce lundi 25 février les obsèques d’un homme, Arafat Jaradat, mort dans une prison israélienne lors de son interrogatoire samedi 23 février. Un détenu non inculpé qui aurait succombé à des actes de tortures, d’après l’Autorité palestinienne. « Un crime horrible », pour la branche armée du Fatah qui réclame maintenant vengeance. Des funérailles avec beaucoup d’émotion sur place.

Publicité

Avec notre correspondante en Cisjordanie, Emilie Baujard

Le corps d’Arafat Jaradat a été transporté dans son village de Sa'ir au milieu d’une foule très dense, compacte, de plusieurs milliers de personnes. Une foule au-dessus de laquelle flottaient les drapeaux de toutes les factions palestiniennes.

Ce que veulent montrer les Palestiniens aujourd'hui, c’est leur unité, mais aussi leur colère contre les autorités israéliennes. Certains dans la foule crient vengeance. La famille du défunt, elle, réclame justice et assure qu’Arafat Jarabat n’était impliqué dans aucune activité illégale.

Les autorités israéliennes réfutent les accusations de tortures

Dans le village, tout le monde se dit persuadé que le jeune homme est mort torturé lors de sa détention. Des accusations que réfutent les autorités israéliennes qui mettent en avant des problèmes de santé du jeune homme.

Erigé en martyr, Arafat Jaradat a été enterré dans le cimetière de son village. Pour l’instant, l’ambiance reste au recueillement mais l’armée israélienne est en état d’alerte et des barrages routiers ont été érigés dans les environs.

Tous les gens ici connaissaient Arafat, c'était un garçon gentil, il n'avait jamais rien fait de mal (un cousin d'Arafat Jaradat)

Funérailles d'Arafat Jaradat

Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

Ailleurs en Cisjordanie des affrontements ont éclaté entre manifestants palestiniens et soldats israéliens, faisant plusieurs blessés, notamment devant de la prison israélienne d’Ofer, proche de Ramallah, où les heurts sont fréquents depuis quelques jours, lors des rassemblements de soutien à la grève de la faim des prisonniers palestiniens.

Des incidents ont également éclatés dans la région de Naplouse et près de Bethléem où un adolescent de 13 ans été sérieusement blessé.

Dans ce contexte particulièrement tendu, le président palestinien Mahmoud Abbas accuse Israel de vouloir « semer le chaos » dans les Territoires palestiniens…

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou de son côté a eu des entretiens consacré à la situation sécuritaire dans les Territoires palestiniens. Le gouvernement israélien demande à l’Autorité palestinienne d’agir « avec responsabilité » pour empêcher les violences. 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail