Syrie

Syrie: au moins 15 morts dans un attentat-suicide à Damas

Sur le lieu de l'attentat à Damas, lundi 8 avril 2013.
Sur le lieu de l'attentat à Damas, lundi 8 avril 2013. REUTERS/SANA

Un attentat-suicide à la voiture piégée a fait au moins 15 morts et 53 blessés, ce lundi 8 avril, à Damas. L'explosion s'est produite près d'une école de Sabaa Bahrat, quartier du centre de la capitale où se trouvent le siège de la Banque centrale et le ministère des Finances.

Publicité

Plusieurs enfants se trouvent parmi les victimes, selon les médias officiels, mais cette information est démentie par l’OSDH (Observatoire syrien des droits de l’homme). Son directeur condamne l’attentat mais dénonce la guerre médiatique menée par le régime de Bachar el-Assad.

Selon Rami Abdelrahmane, à chaque nouvelle attaque, la télévision d’Etat créée une véritable polémique. À croire que les explosions ne touchent que des écoles ou encore des mosquées.

Les images, diffusées par al-Ikhbaria, la chaîne syrienne d’information continue, sont très dures, elles montrent des restes humains, des civils choqués, en train de crier et de pleurer.

Des colonnes de fumée s’élèvent au-dessus de la zone visée par l’attentat, plusieurs véhicules sont en feu. On y voit également des militaires et des secouristes s’activer afin de venir en aide aux blessés.

Depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, une vingtaine d’attentats à la voiture piégée ont secoué la capitale syrienne. Selon l’observatoire syrien des droits de l’homme, ils portent généralement la signature de groupes jihadistes, à l’image du Front al-Noosra, qui n’hésite pas d’ailleurs à revendiquer ces violences.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail