Israël/Palestine

Cisjordanie: situation toujours aussi tendue après la mort d’un colon israélien

Le campement d’une dizaine de mobile home baptisé Evyatar.
Le campement d’une dizaine de mobile home baptisé Evyatar. REUTERS/Abed Omar Qusini

La situation reste crispée en Cisjordanie après la mort, mardi 30 avril, d’un colon israélien. L’homme a été poignardé par un Palestinien alors qu’il attendait le bus dans le nord près de Naplouse. Immédiatement après le drame, des émeutes ont éclaté. Les colons, très présents dans cette zone, ont mené toute cette semaine des actions de représailles contre la population palestinienne.

Publicité

Avec notre correspondante à Ramallah, Emilie Baujard

L’Autorité palestinienne appelle la population à faire preuve de prudence sur les routes proches des colonies israéliennes. Depuis mardi, plusieurs incidents ont eu lieu. Des colons ont jeté des pierres sur des voitures palestiniennes, faisant plusieurs blessés.

Selon un groupe de défense des droits de l’homme israélien, un agriculteur palestinien a également été blessé et une centaine d’oliviers ont été déracinés près de Naplouse. La nuit dernière, une cinquantaine d’autres ont été incendiés près de Ramallah.

Les autorités palestiniennes du Nord de la Cisjordanie craignent que la situation ne dégénère encore un peu plus et appelle l’armée israélienne à contenir les débordements de certains colons.

Des colons qui ont installé jeudi 2 mai un nouveau poste avancé sur les hauteurs de Naplouse, un campement d’une dizaine de mobile homes baptisé Evyatar, du nom du père de famille tué mardi matin. Un campement illégal, évacué ce matin par l’armée israélienne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail