Syrie

Syrie: les rebelles syriens lancent une opération de libération de détenus à Alep

Des combattants de l’armée syrienne libre, à proximité d’Alep, le 27 avril dernier.
Des combattants de l’armée syrienne libre, à proximité d’Alep, le 27 avril dernier. REUTERS/Abdalghne Karoof

Les rebelles syriens ont attaqué la prison centrale d’Alep, ce mercredi 15 mai. Cet établissement pénitentiaire est l’un des plus grands de Syrie. Selon L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) basé à Londres, des milliers de personnes y seraient incarcérées.

Publicité

Derrière les barreaux de cette prison, on compte 4 000 détenus, des islamistes et des criminels de droit commun. Mais, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, des militants et des mineurs y seraient également enfermés.

Côté armée gouvernementale, pas question de perdre cet établissement carcéral. Il est l’une des dernières positions contrôlées par le régime dans cette région du nord de la Syrie.

Déploiement massif de moyens par l'armée loyaliste

Ce mercredi 15 mai, c’est l’alerte générale. Tous les moyens ont été mis en œuvre par l’armée loyaliste afin de repousser l’attaque des insurgés, grâce à des chars et des avions de combat.

Toutefois, cet important dispositif de défense n’est pas parvenu à stopper l’assaut rebelle. Des kamikazes au volant de voitures piégées ont réussi à éventrer une partie du mur d’enceinte. C’est désormais à l’intérieur de cette prison que se poursuivent les combats.

À la périphérie de la ville d’Alep, les alentours de cet établissement pénitentiaire ont été ciblés par les raids de l’aviation syrienne. Selon l’OSDH, les habitations voisines ont subi des dégâts considérables.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail