Bahreïn

A Bahreïn, neuf membres de l'opposition lourdement condamnés

Manifestant opposé au régime sunnite, recouvert d'un drapeau du royaume de Bahreïn, le 8 juin 2012.
Manifestant opposé au régime sunnite, recouvert d'un drapeau du royaume de Bahreïn, le 8 juin 2012. REUTERS/Hamad I Mohammed

Neuf membres de l'opposition chiite ont été condamnés de dix à quinze ans de prison, lundi 20 mai à Bahreïn. Ils étaient accusés d'activités terroristes. Parmi eux, se trouvent notamment un dignitaire religieux, Ahmed al-Majer et un activiste, Talib Ali. Pour Saïd Youssef, représentant du Bahrein Center for Human Rights (BCHR), le verdict contre ces deux hommes et les autres accusés semble s'inscrire dans la droite ligne de la répression de la monarchie régnante contre les chiites. M. Youssef est à Manama au micro d'Alexandre Machand.

Publicité

Ce n'est pas un procès juste. Et ils ont été torturés.

Saïd Youssef, représentant du BCHR

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail