Arabie Saoudite

Coronavirus: une nouvelle équipe de l’OMS en mission en Arabie Saoudite pour évaluer les risques

Le jeudi 23 mai, l’Arabie Saoudite a annoncé que le coronavirus est à l’origine de 17 morts dans le royaume.
Le jeudi 23 mai, l’Arabie Saoudite a annoncé que le coronavirus est à l’origine de 17 morts dans le royaume. REUTERS/Stringer

L’Arabie Saoudite fait à l’heure actuelle état de 17 morts et de 33 personnes infectées dans le royaume. À quelques mois du grand pèlerinage à la Mecque qui attire des millions de personnes, l’Organisation mondiale de la santé s’inquiète. Elle vient d’envoyer une deuxième équipe d’experts pour évaluer de façon précise les risques liés au coronavirus.

Publicité

Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

Si l’OMS estime nécessaire, voire urgent, d’envoyer une autre équipe d’experts en Arabie Saoudite, c’est que les précédents observateurs avaient été choisis par le ministère saoudien de la Santé. Les experts américains et canadiens qui arrivent ce dimanche 26 mai à Riyad sont au contraire des scientifiques indépendants.

Ces derniers doivent se rendre à l’hôpital d’al-Hassa, dans l’est du royaume, où se trouve le principal foyer infectieux. C’est aussi dans cet établissement que deux personnels soignants ont été infectés, la semaine dernière. Pour les spécialistes, ces deux cas de transmission à des personnes en contact direct et prolongé avec les malades attesteraient la thèse de la transmission du virus d’homme à homme.

Une évaluation cruciale avant le début du pèlerinage

L’Organisation mondiale de la santé souhaite évaluer le moindre risque lié à la contamination du coronavirus. Elle entend établir la période d’incubation, avant d’adresser des recommandations aux millions de pèlerins qui s’apprêtent à se rendre à la Mecque en octobre prochain. Le grand pèlerinage devrait accueillir cette année près de 5 millions de musulmans, en provenance du monde entier. Autant dire que la mission de ces experts s’annonce d’ores et déjà cruciale et déterminante.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail