France

L’UMP en tête du premier tour des législatives partielles des Français de l'étranger

Deux sièges à l'Assemblée nationale sont encore à pourvoir chez les Français de l'étranger.
Deux sièges à l'Assemblée nationale sont encore à pourvoir chez les Français de l'étranger. Richard Ying and Tangui Morlier/Wikimedia Commons

L’UMP arrive en tête des deux élections législatives partielles organisées durant le week-end dans des circonscriptions des Français de l’étranger. Pour l’Amérique du Nord, c’est l’ancien secrétaire d'Etat Frédéric Lefebvre qui a recueilli le plus de suffrages. Dans la 8ème circonscription (Europe du Sud et Israël), l’UMP est en tête également et la candidate PS est même éliminée dès le premier tour.

Publicité

Avec nos correspondants à Washington et Jérusalem, Raphaël Reynes et Nicolas Falez

Frédéric Lefebvre est arrivé en tête du premier tour de la législative partielle en Amérique du Nord, avec 29,15% des voix. L’ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy sera opposé au candidat socialiste lors du second tour organisé dans deux semaines dans la 1ère circonscription des Français de l’étranger, où la victoire de la socialiste Corinne Narassiguin avait été invalidée au mois de février. Il comptabilise 4 points d’avance sur son plus proche rival, le socialiste Franck Scemama et très loin devant les 10 autres candidats, dont aucun ne réussit à se qualifier pour le second tour. 

Mais ce sont bien ces 10 candidats malheureux qui feront le résultat de l’élection partielle car le report de voix sera déterminant. Et là encore, Frédéric Lefebvre semble mieux placé que son opposant, le candidat divers droite Damien Regnard ayant recueilli 12,7% des suffrages, devant l’UDI Louis Giscard d’Estaing avec 8,62% des voix. En face, Cyrille Giraud d’Europe Ecologie ne recueille que 7,4 points et Céline Clément du Front de Gauche, 4,15 % des voix.Autant dire qu’à gauche, le réservoir de voix est plutôt mince.

Le PS échoue dans la 8ème circonscription

Dans la 8ème circonscription, qui regroupe les Français établis en Italie, en Grèce, en Turquie, en Israël, à Chypre, à Malte, à Saint-Marin et au Saint-Siège, l’UMP est en tête également. Vingt candidats étaient en lice. Et à l’arrivée, le PS a déjà perdu ce siège de député, puisque sa candidate Marie-Rose Koro est éliminée dès le premier tour. Avec une abstention proche de 90%, les électeurs ont encore plus boudé les urnes que lors du scrutin de l’année dernière. 

Le 9 juin au second tour, l’UMP Valérie Hoffenberg sera donc opposé à Meyer Habib, qui a reçu l’investiture de l’UDI, le parti de centre-droit de Jean-Louis Borloo. Pendant la campagne électorale, ces deux candidats ont largement insisté sur leur soutien à Israël, quitte à critiquer au passage certains aspects de la politique de la France au Proche-Orient. Durant la présidence de Nicolas Sarkozy, Valérie Hoffenberg avait occupé les fonctions de représentante spéciale de la France pour les dimensions économique, culturelle, commerciale, éducative et environnementale du processus de paix. Meyer Habib, lui, est un chef d’entreprise et un proche de Benyamin Netanyahu. Le Premier ministre israélien avait d’ailleurs ouvertement apporté son soutien au candidat à l’approche du scrutin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail