Afghanistan

Afghanistan: le pays se dote d'un cadre juridique en vue de la présidentielle

Les femmes afghanes voient le nombre de sièges qui leur est accordé, dans les conseils provinciaux, réduit de 20 à 25% après la promulgation de la loi d'Hamid Karzaï
Les femmes afghanes voient le nombre de sièges qui leur est accordé, dans les conseils provinciaux, réduit de 20 à 25% après la promulgation de la loi d'Hamid Karzaï Reuters/Omar Sobhani

Le président afghan Hamid Karzaï a annoncé, hier samedi 20 juillet, la mise en place d'un cadre juridique pour la présidentielle d'avril 2014. Un ensemble de lois très attendu par la communauté internationale et censé éviter une réédition du scrutin précédent, terni par des fraudes. Cette élection, qui aura lieu le 5 avril prochain, doit permettre de désigner le successeur d'Hamid Karzaï, qui dirige le pays depuis la chute des talibans en 2001 et qui ne peut briguer un troisième mandat, selon la Constitution. L'entrée en vigueur de ces lois permet de donner un cadre légal à l'élection. Un préalable qui avait été réclamé avec insistance par la communauté internationale.

Publicité

Il s'agit en fait de deux lois. La première a été promulguée mercredi dernier. Elle est censée donner plus de liberté à la Commission électorale indépendante. Lors des dernières élections, cette commission avait été accusée de partialité envers Hamid Karzaï.

La seconde loi fixe, quant à elle, les conditions pour se porter candidat au scrutin d'avril 2014. Cette dernière a été promulguée ce samedi selon la présidence. La création et l'entrée en vigueur de ces deux lois étaient un préalable réclamé par la communauté internationale pour le versement attendu d'une aide de 16 milliards de dollars.

Réduction du nombre de sièges accordés aux femmes

L'élection présidentielle afghane est très attendue et sera scrutée de manière très particulière par le monde entier. Ce scrutin se tiendra dans un contexte de retrait progressif de la force internationale de l'OTAN, dont la plupart du contingent aura quitté le pays fin 2014, avec en toile de fond les talibans, qui ont gagné du terrain ces dernières années, et des négociations de paix au point mort entre les différentes parties.

La campagne électorale débutera officiellement le 17 novembre prochain. Enfin la loi promulguée ce samedi définit également les modalités des élections locales des 34 provinces afghanes. Une loi qui réduit de 25 à 20% le nombre de siège accordés aux femmes dans les conseils provinciaux. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail