Liban

Le tourisme au Liban victime du conflit syrien

Une plage désertée de Saïda, dans le sud du Liban.
Une plage désertée de Saïda, dans le sud du Liban. REUTERS/Ali Hashisho

Au Liban, le conflit syrien affecte la scène politique, mais aussi l'économie. Particulièrement touché en cette saison estivale, le tourisme, qui représente près de 30 % de l'économie par ses activités indirectes. Depuis mai 2012, les touristes du Golfe, parmi les clients les plus prisés pour leur pouvoir d'achat, désertent le Liban, sur injonction de leurs gouvernements.

Publicité

De notre correspondante à Beyrouth, Laure Stéphan

Dans les hôtels de Beyrouth, c'est partout la même complainte : les touristes traditionnels ne sont pas au rendez-vous. Résultat, certains hôtels visent une nouvelle clientèle, comme la classe aisée syrienne, explique Hala Massaad, directrice de l'hôtel Arjaan Rotana, à Raouché, fréquenté jusqu'à l'an dernier par les visiteurs du Golfe : « Nous n'avons plus de clients syriens qui séjournent plusieurs mois comme l'été dernier. Notre clientèle vient pour se détendre, le temps d'un long week-end. Pour s'évader un peu du contexte syrien. Et nous avons aussi des familles qui viennent résider ici le temps de demander un visa auprès des ambassades occidentales à Beyrouth. »

2013 est la troisième année noire pour le secteur, en grande partie, à cause des répercussions du conflit syrien. Mais la classe politique a aussi sa responsabilité, estime Nassib Ghobril, économiste en chef à la banque Byblos : « Si la classe politique libanaise s’était mise d’accord pour éviter de parler publiquement du problème syrien, s’engager auprès de telle ou telle partie, mettre les questions économiques et financières dans ses priorités, on aurait pu réduire l’impact de la crise syrienne sur l’économie libanaise. »

Beaucoup d'acteurs du tourisme ont vu leur chiffre d'affaires diminuer. Pour relancer le secteur, ils appellent à plus de stabilité, et donc à la formation d'un gouvernement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail