Egypte

Egypte: la mort dans l’objectif ?

Au lendemain de la dispersion sanglante des campements au Caire .
Au lendemain de la dispersion sanglante des campements au Caire . Reuters/Mohamed Abd El Ghany

Un caméraman de Sky News a été tué par balle au Caire lors des violences qui ont fait des centaines de morts mercredi 14 août en Egypte. Plusieurs autres journalistes ont été arrêtés ou agressés. La représentation médiatique des événements égyptiens peut coûter très cher.

Publicité

Lors d’événements internationaux tragiques, chacun veut témoigner, pour certains de façon amateur, pour d’autres de façon professionnelle. Dans les deux cas, la prise de risque peut s’avérer souvent très dangereuse. Le communiqué de la chaîne de télévision britannique d’informations en continu SkyNews se passe de commentaire. « C’est avec un immense regret que Sky News annonce la mort de Mick Deane, un caméraman expérimenté, alors qu’il travaillait au Caire ce mercredi matin ». Ce journaliste, un Britannique âgé de 61 ans, marié et père de deux enfants, « travaillait depuis quinze ans » pour la chaîne. « Il a été blessé par balle, et en dépit des soins reçus, il est décédé peu après » poursuit le communiqué.

Plus de 500 morts, selon un nouveau bilan officiel

Au Caire, la dispersion sanglante des camps de manifestants réclamant le retour du président déchu Mohamed Morsi et les violences à travers l’Egypte ont fait mercredi plus de 500 morts, en grande majorité des civils, selon un nouveau bilan officiel jeudi.

Cette journée a été filmée et prise en photo par des photographes, souvent au péril de leur vie. Une sélection est à découvrir ci-dessous.

Attention : certaines photos peuvent choquer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail