Liban

Liban: attentat de grande ampleur contre le Hezbollah

Sur le lieu de l'attentat, quelques minutes après l'explosion.
Sur le lieu de l'attentat, quelques minutes après l'explosion. REUTERS/ Hasan Shaaban

Au moins 18 personnes ont été tuées et plus de 250 blessées dans l'attentat à la voiture piégée survenu ce jeudi 15 août dans la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah chiite, allié du régime syrien, selon un dernier bilan. La télévision officielle du Hezbollah a montré un énorme incendie, plusieurs véhicules et bâtiments en feu. L'attaque a été revendiquée par un groupe islamiste sunnite.

Publicité

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

L’explosion s’est produite dans le quartier de Roueiss, le fief du Hezbollah. La déflagration a été tellement forte qu’elle a été entendue à plusieurs kilomètres à la ronde. Et la charge explosive tellement puissante qu’elle a fait de nombreux morts et des dizaines de blessés.

Les dégâts sont considérables : voitures calcinées, débris de verre partout, des façades en feu et des familles entières prises au piège des flammes. Une foule abasourdie, parfois en colère, s’est massée sur le lieu de l’attentat, entravant les opérations de secours.

Un député du Hezbollah, Ali Ammar, a lancé un appel aux habitants, leur demandant d’évacuer la région, afin de faciliter le travail des secouristes et des pompiers.

Cet attentat à la voiture piégée est le deuxième en l’espace d’un mois contre la banlieue sud de Beyrouth, lorsque plusieurs personnes avaient été blessées dans l’explosion d’une charge piégée. Mais l’attentat de ce jeudi est de loin plus meurtrier que celui du 10 juillet.

Cette explosion intervient quelques heures après une intervention télévisée du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, au cours de laquelle il a revendiqué l’embuscade du 7 août contre une patrouille israélienne qui s’était introduite au Liban. Dans cette interview, Hassan Nasrallah avait eu des propos très sévères à l’encontre de l’Arabie Saoudite pour son rôle en Syrie et au Liban.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail