Accéder au contenu principal
Egypte

Egypte: le site des pyramides a rouvert mais les touristes se font rares

Quelques touristes égyptiens se baladent à cheval sur le site des pyramides de Gizeh, le 26 août 2013.
Quelques touristes égyptiens se baladent à cheval sur le site des pyramides de Gizeh, le 26 août 2013. REUTERS/Youssef Boudlal
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le tourisme culturel en Egypte est en chute libre. Après être passé de 15 à 10 millions de visiteurs étrangers entre 2010 et 2011, année de la révolution, le secteur a amorcé une légère reprise cette année, mais les violences de ces dernières semaines ont de nouveau plombé la situation. Les pyramides de Gizeh sont restées fermées depuis le 14 août dernier. Le site vient de rouvrir cette semaine.

Publicité

Avec nos envoyés spéciaux au Caire,

La calèche de Mohamed Ramadhan fait sa première sortie depuis un mois. Au pied des pyramides, pas l’ombre d’un touriste. Les uns à côté des autres, les chevaux et les dromadaires qui promènent les visiteurs sont comme leurs maîtres, au chômage technique.

« Avant la révolution du 25 janvier, il y avait des gens partout sur le site, regrette Mohamed Ramadhan. On recevait de 15 à 20 000 visiteurs chaque jour. La vie était agréable. Je fais ce métier depuis 20 ans, ces dernières années sont les pires ».

Tourisme local

Selon Mohamed Ramadhan, les autorités n’ont rien fait pour soutenir le secteur. Au contraire, à chaque nouvelle vague de violences, les responsables ferment les sites touristiques. Les professionnels du secteur survivent grâce aux quelques touristes locaux à l’image de Hassen Fahmi : « On voulait faire une sortie en famille, on est venu ici, explique-t-il. On a appris qu’ils avaient rouvert les pyramides, on s’est dit : c’est bien d’aider les gens qui travaillent ici ».

En Egypte, le secteur touristique vit en ce moment une véritable traversée du désert. L’activité, au plus bas depuis trois ans, s’est encore dégradée. En cause, les violences de ces dernières semaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.