Accéder au contenu principal
Israël

La Cour suprême israélienne invalide une loi criminalisant l'immigration

Benyamin Netanyahu, en août 2013.
Benyamin Netanyahu, en août 2013. REUTERS/Gali Tibbon/Pool
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Israël, la Cour suprême vient d'invalider une législation controversée sur la détention sans procès d'immigrants illégaux. Quelque 2 000 Africains sont concernés.

Publicité

Avec notre correspondante à Jerusalem, Murielle Paradon

Inconstitutionnel, violant les droits de l'homme. Un amendement à la loi dite « anti-infiltration » vient d'être invalidé à l'unanimité par les membres de la Cour suprême d'Israël.

Cet amendement voté l'an dernier prévoyait d'emprisonner, sans forme de procès, tout immigrant illégal pour une durée de trois ans. Quelque 2 000 personnes, y compris des enfants, sont actuellement détenus de cette manière, dans des conditions difficiles, selon les associations de défense des droits de l'homme. Tous sont des Africains.

Dans sa décision, la Cour demande donc à l'Etat israélien d'examiner tous les cas de ces détenus dans un délai de trois mois, et de relâcher tous ceux qui peuvent prétendre à une demande d'asile.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.