Etats-Unis / Iran

Etats-Unis-Iran : une volonté de détendre les relations bilatérales?

Le nouveau président iranien Hassan Rohani tend la main aux Occidentaux.
Le nouveau président iranien Hassan Rohani tend la main aux Occidentaux. REUTERS/Fars News/Majid Hagdost

Dans une tribune publiée par le Washington Post, Hassan Rohani, le président iranien, récemment élu, tend la main aux puissances occidentales. Il dit vouloir faciliter le dialogue entre Bachar el-Assad et l'opposition syrienne. Hassan Rohani, qui dans un entretien à la chaîne NBC va même plus loin. Il y évoque une possible rencontre avec Barack Obama, pourquoi pas en marge de l'Assemblée générale des Nations unies la semaine prochaine. Message bien reçu côté américain, mais à la Maison Blanche, on reste très prudent sur le sujet.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

La Maison Blanche ne souhaite pas commenter une éventuelle rencontre entre Barack Obama et Hassan Rohani la semaine prochaine à New York, mais le climat est manifestement plus détendu, pour l’instant.

Le porte-parole de la Maison Blanche reconnaît que : « Les propos du président Rohani sont encourageants, intéressants, et que l’Iran adopte une nouvelle approche, mais les actes sont plus importants que les mots, poursuit Jay Carney, et nous souhaitons tester, dit-il, la réalité de ses bonnes paroles ».

On sait que des courriers ont été échangés entre Barack Obama et Hassan Rohani. Le candidat Obama en 2007 n’avait pas fait mystère de son souhait d’engager le dialogue avec Téhéran, cela n’a pas été possible et les relations se sont au contraire tendues avec l'ancien président Ahmadinejad. La Maison Blanche attend désormais un signe du nouveau président Rohani sur le dossier du nucléaire.

Les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et l’Iran sont rompues depuis plus de 30 ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail