Etats-Unis

La Syrie sera au cœur des entretiens et du discours d'Obama à l'ONU

Barack Obama doit revenir sur la volonté des Etats-Unis d'obtenir une résolution mentionnant le chapitre VII de la charte de l'ONU.
Barack Obama doit revenir sur la volonté des Etats-Unis d'obtenir une résolution mentionnant le chapitre VII de la charte de l'ONU. REUTERS/Kevin Lamarque

Barak Obama se déplace pour 36 heures à New York malgré la tempête de politique intérieure qui agite Washington sur le budget notamment. Trois rencontres bilatérales sont prévues : le président nigérian Goodluck Jonathan, ce lundi 23 septembre, puis le président libanais, Michel Sleimane, et Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, mardi, pour faire le point sur les négociations en cours. Mais la priorité de ses entretiens avec les membres du Conseil de sécurité et de son intervention restera le dossier syrien.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

La Syrie sera au cœur des entretiens et de l’allocution de Barack Obama devant l’Assemblée générale de l'ONU, mardi. Le président doit revenir sur la volonté américaine d’obtenir une résolution mentionnant le chapitre VII de la charte de l’ONU, et donc une menace de représailles militaires si Damas ne se conforme pas aux obligations de l’accord signé à Genève sur la destruction de ses armes chimiques. Washington tente toujours de convaincre Moscou sur ce point. Le ministre russe des Affaires étrangères a qualifié dimanche cette approche de « chantage ».

Pas de tête-à-tête prévu avec Hassan Rohani

Sur l’Iran par ailleurs, la Maison Blanche reste prudente : « Une rencontre entre Barack Obama et Hassan Rohani n’est pas prévue, toutefois les Etats-Unis ont toujours été ouverts au dialogue et nous attendons que l’Iran montre des preuves tangibles de sa bonne foi sur le dossier du nucléaire ».

Peut-être pas de tête-à-tête donc, mais le porte parole de la présidence n’exclut pas une prise de contact directe au niveau des conseillers, et par l’intermédiaire des alliés des Etats-Unis au Conseil de sécurité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail