Accéder au contenu principal
Syrie

Syrie : sept groupes rebelles créent la plus importante force islamiste

Capture d'écran d'une vidéo postée sur YouTube le 22 novembre 2013 montrant des combattants rebelles annonçant la création du «Front islamique» en Syrie.
Capture d'écran d'une vidéo postée sur YouTube le 22 novembre 2013 montrant des combattants rebelles annonçant la création du «Front islamique» en Syrie. AFP PHOTO/ISLAMIC FRONT
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En Syrie, les sept principaux groupes islamistes ont décidé le 22 novembre de s'unir pour créer la plus importante force islamiste de la rébellion. Un groupe de 50 000 hommes beaucoup plus important que le Front al-Nosra ou l'Etat islamique d'Irak et du Levant qui sont, eux, liés à al-Qaïda. Le nom de cette formation est le Front islamique. Son but est de renverser le régime de Bachar el-Assad dont les troupes regagnent du terrain, chaque jour, et d'instaurer un « Etat islamiste juste ».

Publicité

Ces dernièrs temps, les pertes ont été lourdes du côté des insurgés islamistes, notamment autour de Damas et d'Alep. Jeudi, la ville d'Atma près de la frontière turque est retombée aux mains de l'armée régulière.

En début de semaine, le chef du groupe Liwaa al-tawhid qui se réclame des Frères musulmans est mort de ses blessures à Alep. Il n'avait cessé d'appeler à l'unité des combattants jihadistes. Cela semble chose faite avec ce nouveau Front islamique, annoncé par Issa Ahmed commandant des « faucons de l'Islam » :

« Il s'agit d une formation politique militaire et sociale indépendante. Elle vise à faire tomber le régime d'Assad pour mettre en place un Etat islamique juste. Dieu tout puissant y sera notre seul référent pour guider et administrer les individus, la société et l'Etat. Nous appelons nos frères dans les autres brigades à nous joindre dans ce grand projet ».

Un programme militaire et politique bien loin de celui affiché par l'ASL, Armée syrienne libre, l'insurrection laïque soutenue par les Occidentaux.

De fait, ce nouveau Front islamique, composé de sept groupes jihadistes présents à Damas mais aussi d'une formation islamique kurde, se pose en concurrent direct de l'ASL.

Mais le Front islamique a aussi déclaré la guerre aux combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant, la formation jihadiste liée à al-Qaïda.

A (Re)lire : Syrie: aggravation des divisions au sein de l'opposition syrienne

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.