Accéder au contenu principal
Israël

Israël annule un projet de loi visant à déplacer 40 000 bédouins

Un bédouin habitant le village de Bir Mshah, dans le désert du Néguev, le 10 décembre 2013.
Un bédouin habitant le village de Bir Mshah, dans le désert du Néguev, le 10 décembre 2013. REUTERS/Amir Cohen/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement israélien retire un projet de loi très controversé, celui de déplacer 40 000 bédouins du désert du Néguev. Le plan avait été adopté par le gouvernement et approuvé en première lecture par le Parlement. Mais les débats qu'il a suscités au sein même de la coalition gouvernementale ont eu raison du texte.

Publicité

C'est donc la fin du fameux « plan Prawer ». Un plan qui prévoyait de déplacer quelque 40 000 bédouins du Néguev, au sud d'Israël. Leur tort : vivre dans des villages non reconnus par l'Etat alors qu'eux revendiquaient le droit de rester sur leur territoire.

Les artisans du texte faisaient valoir que ces bédouins, très pauvres, pourraient habiter ailleurs dans des conditions meilleures grâce à l'aide de l'Etat. Mais les détracteurs du texte dénonçaient une spoliation pure et simple de leurs terres.

Le débat était devenu explosif. Au sein même de la coalition gouvernementale, certains jugeaient le projet mauvais et injuste, d'autres trop généreux en matière de compensation pour les bédouins. Bref, le texte était critiqué de toute part.

Puis il y a eu aussi ces manifestations de soutien qui ont commencé à inquiéter le gouvernement. Le 30 novembre dernier, des milliers de personnes ont défilé un peu partout en Israël, en Cisjordanie et à Gaza. Les Arabes israéliens et les Palestiniens ont pris la défense des bédouins, une occasion aussi pour eux de faire avancer leur propre cause. Les manifestations avaient dégénéré en affrontements.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.