Syrie

Homs: l'évacuation des civils se poursuit

83 personnes ont été évacuées de la ville de Homs, le 7 février 2013.
83 personnes ont été évacuées de la ville de Homs, le 7 février 2013. REUTERS/Thaer Al Khalidiya

L’ONU a commencé l’évacuation des civils de la vieille ville de Homs, assiégée par l’armée syrienne dure depuis plus d’an. Les opérations doivent se poursuivre ce samedi 8 février. Pour l’instant, 83 personnes ont été évacuées sur les plus de 2 500 civils pris au piège à Homs.

Publicité

L’ONU parle d’une « percée » et d’un « pas important », selon notre correspondant à New York, Karim Lebhour. Les 83 personnes évacuées de la vieille ville de Homs sont essentiellement des personnes âgées. Certains étaient sur des civières. Ils étaient pris au piège dans ces quartiers tenus par les rebelles et encerclés par l’armée syrienne depuis 18 mois. Les évacués souffrent visiblement de malnutrition. Ils ont dit s’être nourris d’herbes, de feuilles et d’olives, et se sont plaints du froid.

 → A (RE)LIRE : L'ONU annonce une trêve humanitaire à Homs

La trêve humanitaire doit durer trois jours. L’ONU assure qu’en dehors de quelques tirs sporadiques, elle a pour l’instant été respectée. L’évacuation doit se poursuivre dans les prochaines 48 heures, et permettre aux enfants de moins de 15 ans, aux hommes de plus de 55 ans et aux femmes d'être autorisés à partir, selon le gouverneur de Homs.

Entre 2 500 et 3 000 personnes sont bloquées dans la vieille ville de Homs. De l’aide humanitaire (nourriture, médicaments, etc.) doit être également acheminée ce samedi, alors qu'une résolution humanitaire est négociée au Conseil de sécurité pour exiger un accès humanitaire plus large en Syrie. L’ambassadeur russe a cependant déjà fait savoir que le texte était inacceptable en l’état.

 ► A (RÉ)ÉCOUTER : La situation humanitaire et alimentaire en Syrie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail