Israël

Israël: 100 000 messages de soutien pour un soldat exclu de son unité

Affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens dans la ville d'Hebron, en février 2013.
Affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens dans la ville d'Hebron, en février 2013. REUTERS/Ammar Awad
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est une polémique qui fait le buzz en Israël : un soldat expulsé de son unité après une vidéo le montrant braquant un Palestinien avec son arme a reçu plus de 100 000 messages de soutien sur les réseaux sociaux. L’armée a réagi.

Publicité

Avec notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon

Un adolescent palestinien provoque un jeune soldat israélien à Hébron. Ce dernier perd son sang-froid. Il charge son arme et met le Palestinien en joue. La scène est filmée et mise en ligne sur internet. Rien de très inhabituel jusqu'ici. Mais le soldat est expulsé de son unité, officiellement parce qu’il s'est comporté violemment avec ses supérieurs hiérarchiques.

Et l’histoire ne s’arrête pas là. Des soldats lancent alors une campagne sur les réseaux sociaux pour le soutenir. Ils se mettent en scène en uniforme, cachant leur visage par des panneaux : « en soutien au soldat David ». Et ils expriment leur ras-le-bol d'être en première ligne face aux Palestiniens, eux, les jeunes accomplissant leur service militaire.
En quelques heures, plus 100 000 messages de sympathie affluent sur la Toile.

Mais le chef d’état-major de l’armée intervient et met les choses au point : Facebook n'est pas le lieu pour dialoguer au sein de l'armée. Les commandants d’unité devront faire passer le message à leurs soldats pour faire cesser cette forme de mutinerie électronique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail