ISRAEL

Amos Oz, écrivain israélien, dénonce les attaques racistes

Amos Oz, célèbre écrivain israélien, à Leipzig en Allemagne, le 14 mars 2013.
Amos Oz, célèbre écrivain israélien, à Leipzig en Allemagne, le 14 mars 2013. AFP PHOTO / Marc Tirl

L'écrivain israélien de renom, Amos Oz, crée la controverse en Israël en critiquant de manière inégalée les incidents racistes qui se multiplient ces derniers temps et qui ont pour cibles chrétiens et musulmans. Il a utilisé les termes « néo-nazis hébreux » pour qualifier les extrémistes juifs.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

C’est probablement le plus célèbre écrivain israélien. Amos Oz ne mâche pas ses mots. Il n’hésite pas à qualifier les extrémistes juifs, auteurs d’une vague d’acte racistes contre les chrétiens et les musulmans, de « néo-nazis hébreux ». Il ajoute « qu’ils bénéficient du soutien de législateurs racistes et de certains rabbins qui leur fournissent une justification pseudo-religieuse. »

Depuis plusieurs semaines les incidents anti-musulmans et anti-chrétiens se multiplient. Vendredi, l’inscription « Jésus est une ordure » a été taguée sur les murs d’une église de Jérusalem. Des jeunes filles juives ont craché récemment sur un prêtre chrétien dans le secteur du mont Sion à Jérusalem. Des insultes ont été également inscrites sur des mosquées. Et des pneus appartenant à des arabes israéliens ont été lacérés.

La ministre de la Justice, Tzipi Livni a proposé de considérer ses incidents comme « des actes de terrorisme ». Bien que la police ait procédé à de nombreuses arrestations, elles n’ont donné lieu jusqu’à présent à aucune poursuite. Les autorités chrétiennes ont mis en garde contre des attaques de ce genre lors de la visite du pape François en Terre sainte à la fin du mois.

Un employé municipal efface un tag raciste sur le mur d'une église orthodoxe roumaine à Jérusalem, le 9 mai 2014.
Un employé municipal efface un tag raciste sur le mur d'une église orthodoxe roumaine à Jérusalem, le 9 mai 2014. REUTERS/Ammar Awad

s.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail